Oh là là

Présentation du spectacle
Un mélange imbattable de jazz, de cabaret et de pop dans la pure tradition du Music-Hall français.

Avec sa voix suave et sa manière théâtrale d’interpréter les chansons, Isabelle Georges nous emmène dans un voyage passionné où se côtoient Aznavour, Bécaud, Brel, Nougaro, Piaf, Cole Porter et Nino Rota.

Accompagnée de son complice de toujours Frederik Steenbrink et de quatre musiciens ‘touche-à-tout de génie’, elle nous raconte des histoires d’amour, de survie et de rêve pour composer un véritable tour de chant tendre et déjanté.

EN TOURNÉE – SAISON 2020-2021

Disponible en Décembre 2021 – Tarifs sur demande

 


Genre : Tour de chant
Auteur : Isabelle Georges et Stéphane Laporte
Distribution : Isabelle Georges, Frederik Steenbrink, Jérôme Sarfati, Edouard Pennes, Adrien Sanchez, Samuel Domergue
Mise en scène : Anne Bourgeois
Costumes : Axel Boursier
Décor : Nils Zachariasen
Conception lumières : Douglas Kuhrt
Durée : 90


DOSSIER DE PRESSE

Pour télécharger le dossier de presse du spectacle, merci de renseigner le formulaire ci-dessous :



Saisons

2021-2022
Disponible en Décembre 2021 – Tarifs sur demande

2019-2020


En savoir plus

Lu dans la presse

The Herald : Une chanteuse brillamment démente !
The Scotsman : Son incroyable voix et sa façon théâtrale de délivrer les chansons font penser à Judy Garland, Liza Minnelli et Barbra Streisand.
Edinburgh Festival.org : Éblouissante, exceptionnelle, émouvante, géniale.
TV Bomb : Un cabaret sensuel avec de la musique pour faire fondre le cœur.
Edinburgh Festival Magazine : Oh Là Là ! Préparez-vous à un voyage au temps du faste et du glamour, saupoudré d’une extraordinaire joie de vivre.
Arts Award Voice : Isabelle Georges nous enchante avec sa voix douce et voluptueuse. Sa présence sur scène est captivante !

Lire les commentaires

Depuis 2005, j’ai le bonheur de pouvoir créer de nombreux spectacles musicaux et tours de chant, en mélangeant les genres, ce qui me vaut souvent le qualificatif d’inclassable. Tant mieux, je n’ai jamais été attirée par la simplification extrême qui se cache derrière les étiquettes. Que ce soit pour faire sortir de l’oubli le compositeur Norbert Glanzberg (Padam Padam), pour partager ma madeleine qu’est la comédie musicale (Broadway en chanté) ou pour célébrer l’amour quand tout le monde parle de guerre (Amour Amor), mes spectacles ont tous un point commun, transcender le quotidien, lutter contre les discriminations et le faire en musique et avec humour, autant que possible…
Oh Là Là ! est mon tour de chant le plus personnel. Inspiré des histoires que me racontait ma grand-mère sur le cabaret l’écluse, il est le fruit de presque 20 ans de scène, de questionnement, de rencontres, de musique partagée. Entourée de cinq musiciens de grand talent, Frederik Steenbrink (direction musicale, piano & voix), Jérôme Sarfati (contrebasse), Édouard Pennes (guitare manouche), Samuel Domergue (batterie & percussions) et Adrien Sanchez (saxophones & clarinette), je « réinvente » des chansons d’Aznavour, Bécaud, Brel, Nougaro, Piaf ou Nino Rota, je dévoile mes propres chansons, je raconte des histoires d’amour, de survie, de rêve… J’esquisse quelques pas de la danse de mes débuts… Comme quelque tornade en équilibre, à mi-chemin du bonheur et de la folie, au plus près des émotions, je tente de semer un peu de lumière en chanson.
Créé au Fringe Festival d’Édimbourg 2015, à Assembly Checkpoint, ce spectacle m’a permis de faire mes débuts sur la scène anglaise dans le cadre du London Cabaret Festival 2016 et de retourner à Édimbourg, en clôture du festival 2016 dans la Famous Spiegeltent avec, à la clef, quatre étoiles dans The Herald.
Riche de cette expérience, je me suis dit qu’il était grand temps de ramener Oh Là Là ! sur sa terre d’origine, la France avec, pour commencer, Paris, et le Bal Blomet, cette salle pétrie d’histoire mais ô combien innovante, tout comme Oh Là Là !
Isabelle Georges

T’enchante…
… Si j’étais un pas de claquettes, c’est rare de vouloir devenir un pas de danse, d’être celui qui fait entendre un son sec du talon et transmet par sa musicalité tout un art de vie, toute une harmonie qui part du sol pour remonter par le corps jusqu’aux cordes et entendre vibrer de même temps la salle emballée par le talent…
Oui, si j’étais une vocalise émergente du coup de ballet chorégraphique, je serais tout entier cette femme belle et incroyable, séduisante et par surcroît française, car si elle transmet à l’américaine son show à la perfection, elle a cette tendresse et humanité qui n’a d’égal que mon régal à la dévorer sur scène à chaque nouvelle création…
Je voudrais être ce talon qui claque avec magie portant ces jambes et ce corps jusqu’à ton visage mutin qui nous conte tant d’histoires d’amour musicales…
Oui, Mademoiselle Georges, comme la Bernhardt nous vous attendons, vous espérons et vous aimons… La grande Isabelle Georges c’est Vous.
A Toi Isabelle amitieusement,
Jean-Claude Dreyfus