Les fous ne sont plus ce qu’ils étaient

Elliot Jenicot/Raymond Devos

2022, 100ème anniversaire de la naissance
de Raymond Devos

SPECTACLE COUP DE COEUR DU FESTIVAL D’AVIGNON 2021 D’ALAIN LEEMPOEL

Présentation du spectacle
A mi-chemin entre le théâtre et le mime, Elliot Jenicot ne ressemble à personne. Créé avec la complicité de Laurence Fabre, le spectacle revisite les textes de Raymond Devos.
« C’est l’histoire d’un homme pas fini, inachevé, comme une symphonie ».
Elliot Jenicot nous livre sa propre interprétation avec virtuosité et nous fait chavirer dans son authentique folie. Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous. Cette rencontre avec les mots et l’imaginaire de Raymond Devos, bien plus qu’un rendez-vous est une révélation. Alors oui, je me raconte à travers les mots d’un autre et quel autre ! Cela va bien au-delà d’une interprétation ou d’un hommage, c’est à la fois mystérieux et magique de ne plus savoir ce qui appartient à l’auteur ou ce qui m’appartient.
Créé avec la complicité artistique de Laurence Fabre, le spectacle questionne mon histoire d’artiste, ma quête de comédien, ma réflexion sur le monde qui nous entoure. Elliot Jenicot
« Être fou en toute circonstance, mais rester raisonnable pour ne pas se perdre ». R. Devos

EN TOURNÉE – SAISON 2022-2023

du 4 au 25 Février 2023 – Dates et tarifs sur demande


Genre : Humour
Auteur : D’après Raymond Devos
Adaptation originale : Elliot Jenicot et Laurence Fabre
Distribution : Elliot Jenicot
Mise en scène : Laurence Fabre
Lumières : Quentin Rigot
Costumes : Corine Vervondel
Production : 42 Production avec le soutien de La Fondation Raymond Devos
Durée : 75 mn

DOSSIER DE PRESSE

Pour télécharger le dossier de presse du spectacle, merci de renseigner le formulaire ci-dessous :


Saisons

2021-2022
du 11 novembre au 2 janvier – Théâtre de Passy (75016 Paris)
(du jeudi au samedi à 21h et le dimanche à 18h)
Mardi 9 novembre 2021 à 20h30 – Centre Culturel de Mouscron

2022-2023
Spectacle disponible pour la Belgique du 4 au 25 Février 2023
Dates et tarifs sur demande


En savoir plus

Lu dans la presse

LA PRESSE EN PARLE

LE PARISIEN
« Elliot Jenicot ne ressemble à personne. Il nous emmène avec délice dans un voyage vers l’absurde »

L’EXPRESS
« Un acteur inclassable dont la silhouette a du génie »

LA DÉPÊCHE
« Virtuose des mots, mime sans pareil, Elliot Jenicot rend un hommage vibrant et captivant »

L’OEIL D’OLIVIER
« Acteur talentueux, clown à ses heures,Elliot jenicot est un artiste rare, terriblement séduisant et attachant »

Lire les commentaires

NOTE DE MISE EN SCENE

La folie, un thème universel et théâtral. Quand Elliot Jenicot m’a proposé de collaborer à « Les fous ne sont plus ce qu’ils étaient », un seul en scène d’après des textes d’un certain Raymond Devos, j’ai dit oui, et sans aucune hésitation. J’ai dit oui, parce que l’auteur est un magicien des mots. Parce que son univers, fait d’absurde, de poésie et de rire, nous fait voyager, nous fait rêver. Les textes choisis sont d’une grande théâtralité. Les mots sont ceux du quotidien qui sous la plume de Raymond Devos se nourrissent d’un souffle philosophique, voire existentiel. Avec force et bonheur, ces mots nous offrent un spectacle sur l’être humain. Leur sens exacerbé nous entraîne dans une surprenante confrontation avec les tourments de notre conscience… tutoyant les confins de notre folie. J’ai dit oui, parce que Raymond Devos nous renvoie le plus juste des reflets. Parce que ce spectacle nécessite une mise en scène juste et sobre et folle à la fois. Créer un terrain de vérité qui restitue la magie des mots. J’ai dit oui, parce que Elliot Jenicot, est un artiste que j’admire beaucoup. Il sait tout faire, avec grâce et excellence ! Il a commencé son métier comme acteur de rue, puis de music-hall (comme Raymond Devos, autre point commun aux 2 artistes), puis au café-théâtre qui l’emmène au théâtre, avec la non moins célèbre, Comédie Française. Acteur, burlesque, mime, danseur, chanteur, Elliot Jenicot est un artiste unique, excessivement original et travailler avec lui est passionnant. J’ai dit oui, parce que les mots délirants de Raymond Devos et l’interprétation débridée de Elliot Jenicot se marient à merveille. Leurs deux univers se parlent, se répondent, s’entrechoquent, s’enlacent. J’ai dit oui, parce qu’un tel défi artistique et théâtral ne pouvait en aucun cas se refuser, faire que la folie de Devos et celle de Jenicot ne soient plus qu’une ! Tout cela, je l’espère, pour le plus grand bonheur du public.
Laurence Fabre